Header Image

En cas d'urgence et premier homme de l'aide, dans la plupart des cas, le projet de riz insertion. Rest-pause, Ice-refroidissement avec de la glace, Compression, Elevation-élévation des jambes.

Schéma R.I.C.E.

Lors de blessures aiguës dues au sport, lorsque des signes d’inflammation sont présents, il faut appliquer le schéma R.I.C.E.

R.I.C.E. signifie:

  • Pause - PAUSE
  • Ice - GLACE
  • Compression - COMPRESSION
  • Elevation - SURELEVATION

Pause

La pause, qui devrait être immédiate après la survenue des premières douleurs, vise à éviter que les lésions tissulaires ne deviennent plus importantes.

Glace

Le refroidissement de la région blessée, par application de glace ou d’un autre moyen de refroidissement, provoque une contraction des vaisseaux sanguins, ce qui diminue le passage des médiateurs de l’inflammation (globules blancs essentiellement) des vaisseaux sanguins vers les tissus lésés. L’application de froid permet ainsi de limiter le développement d’une l’inflammation au niveau de la blessure car la présence de composants du sang, notamment les globules rouges et les globules blancs, peut favoriser l’inflammation.
La glace ou son équivalent ne doivent pas être appliqués directement sur la peau car cela pourrait provoquer une hypothermie ou des lésions des tissus sous-jacents. Le refroidissement de la zone blessée doit durer approximativement 20 minutes et être suivi d’une pause d’environ 45 minutes. En cas d’inflammation importante, la région blessée peut être refroidie quatre ou cinq fois, toujours en respectant des poses entre les applications de froid.

Compression

En même temps que le froid, un bandage élastique peut être appliqué, ce qui permet une compression supplémentaire des vaisseaux sanguins et limite encore davantage la fuite de cellules et de diverses substances depuis vaisseaux sanguins lésés vers les tissus.

Surelevation

En plus de la compression élastique, en favorisant la circulation en direction du cœur, la surélévation du membre blessé permet de diminuer la pression hydrostatique au niveau des tissus et ainsi de limiter l’enflure.