Header Image

Amélioration de la performance peut être mesurée par la force ou l'endurance. Soit par la détermination de la force musculaire absolue ou en mesurant les facteurs métaboliques.

Force et endurance

Chaque personne, qu'elle s'entraîne par passion ou pour améliorer sa santé, se demandera tôt ou tard quelle est l'intensité de l'effort qui lui correspond. L'une parce qu'elle essaie d'améliorer ses performances, l'autre parce qu'elle souhaite brûler des calories.

Etapes de l'entraînement

L'amélioration de la performance implique inévitablement une mesure objective de celle-ci. En physiologie du sport, la performance se mesure soit par la force absolue, lorsqu'il s'agit de déterminer la force musculaire pure, soit par la mesure de facteurs métaboliques pour quantifier l'endurance.

Un principe fondamental de l'endurance est la détermination, en conditions aérobies, du moment de l'apparition d'acide lactique (lactates) dans les muscles. L'acide lactique se forme dans les muscles lorsque ceux-ci tirent leur énergie non plus seulement du métabolisme aérobie, par utilisation de l'oxygène, mais aussi des mécanismes anaérobie. La fabrication anaérobie (en l'absence d'oxygène) d'ATP conduit à la formation de lactates, qui s'accumulent dans les muscles. Comme le lactate est un acide faible, il provoque l’acidification du milieu intérieur des cellules musculaires. Cette acidification est un des facteurs responsables de la fatigue musculaire.