Header Image

Lorsque la formation pour une réduction de poids il doit être estimé la consommation de calories et l'apport calorique doit être gardé à l'esprit.

Exercice physique pour le contrôle du poids

Même si l’entraînement ne vise pas en priorité une augmentation de la performance mais plutôt le contrôle du poids ou le maintien de sa santé, il faut tenir compte de ses performances personnelles. En cas de surpoids et lorsqu’on n’est pas entraîné, nous avons toujours l’impression subjective d’en avoir fait beaucoup, alors qu’objectivement, à la fin de l’entraînement, relativement peu de calories ont été dépensées.

Estimation des besoins caloriques

Le nombre calories effectivement dépensées lors d’une activité aérobie peut être relativement bien estimé au moyen de dispositifs électroniques. Les appareils disponibles sur le marché ne fournisse pas des données exactes ou absolues, mais ils sont utiles lorsqu’on souhaite évaluer le nombre de calories brûlées. Il faut toutefois savoir que ces appareils calculent en général le besoin de calories sur la base du travail mécanique considéré. Les calories nécessaires au maintien des fonctions vitales (métabolisme de base) ne sont pas prises en compte et doivent par conséquent être intégrées au calcul des besoins caloriques quotidiens. Ces appareils calculent le travail physique sur la base de la saisie du poids et de la distance totale parcourue. Il s’agit d’une approximation grossière, qui ne tient par exemple compte ni la présence de vent ni des montées ou descentes pendant l’exercice. Néanmoins, les valeurs fournies peuvent aider à atteindre l’objectif visé pour perdre du poids en évitant de dépasser les besoins caloriques.

Calories brûlées par heure

Walkingca. 385 kcal
Joggingca. 560-700 kcal
Bikingca. 420-650 kcal
Swimmingca. 300-550 kcal
Ski alpinca. 440 kcal
Inlineskatingca. 490-600 kcal
Horse-ridingca. 500-550 kcal
Squashca. 800-950 kcal

Garder un œil sur l’apport calorique

Si une activité physique est pratiquée dans le but de perdre du poids, pour calculer les calories, comme d’ailleurs lors de chaque bilan, il ne faut pas seulement considérer les dépenses caloriques, mais aussi les apports. La question du régime alimentaire doit être en première ligne du programme de réduction pondérale. L’activité sportive seule, sans modification des habitudes alimentaires, ne permettra pas de perdre du poids. Paradoxalement, en raison de l’augmentation de la masse musculaire et de l’appétit, on peut parfois observer une légère augmentation du poids.