Header Image

La contraction musculaire expliquée simplement - Les fibres musculaires sont raccourcies par les myofibrilles. Myosine et l'actine jouent un rôle important.

Contraction musculaire

Bien que cela nous paraisse tellement naturel lors de nos activités quotidiennes, il ne faut pas oublier que chaque mouvement que nous faisons est le résultat de très nombreuses contractions musculaires. Grâce aux contractions des muscles, reliés aux os par les tendons, le squelette tout entier peut être mis en  mouvement.

[Translate to French:]

Myofibrillen

Chaque muscle de notre corps est constitué de cellules dans lesquelles se trouvent des éléments contractiles, les fibres musculaires. Celles-ci peuvent se raccourcir lorsque les myofibrilles (actine et myosine) dont elles sont constituées coulissent les unes par rapport aux autres. Le raccourcissement des myofibrilles, qui est possible seulement en présence d'ATP, permet les contractions musculaires et ainsi les mouvements volontaires.

Eléments contractiles : l'actine et la myosine

Les éléments contractiles (myofibrilles) sont formés de filaments d'actine et de myosine, arrangés en série (les uns à la suite des autres) et en parallèle (les uns à côté des autres). Les filaments individuels d'actine et de myosine sont organisés en unités, aussi appelées sarcomères. L'arrangement régulier des sarcomères les uns à la suite des autres est responsable de l'aspect typique (stries) de la musculature volontaire (muscles striés) ; cela les différencie des muscles lisses, qui ne possèdent pas de stries et que l'on ne peut pas contracter de manière volontaire. Tous les muscles de notre corps permettant les mouvements volontaires sont activés par des influx nerveux, sous le contrôle du système nerveux central (SNC).