Header Image

Les douleurs myofasciaux sont causés par des petites nodules dans la musculature. Ces parties musculaires contractées causent aussi une inflammation du tissu avoisinant. Les douleurs dorsales sont souvent causés par des douleurs myofasciaux et se laissent donc traiter simplement avec une thérapie locale.

Douleurs myofasciaux

Qu’est-ce que sont les douleurs myofasciaux ?

De petits nodules durs se forment dans la musculature, en particulier au niveau du ventre des muscles. Ces nodules peuvent être spontanément douloureux ou l’être seulement lors d’une pression. Lorsqu’on appuie sur un de ces nodules, il peut déclencher un réflexe de tension douloureuse dans le muscle concerné. Le muscle est raccourci et les exercices d’extension sont douloureux et difficilement possibles. Aussi bien les membres que le dos peuvent être touchés. Ces nodules musculaires sont appelés points gâchettes (de l’anglais « triggers ») parce qu’ils déclenchent une contraction musculaire réflexe. Ces indurations dans les fibres musculaires, comme les points gâchettes myofasciaux, peuvent aussi se manifester de manière permanente.

Les fibres musculaires contractés en manière pathologique augmentent de volume et compriment les autres parties musculaires. Les vaisseaux sanguins sont de suite comprimés, cela favorisant un manque d’oxygène et une inflammation dans le tissu. L’inflammation est douloureuse et peut être traitée localement avec un anti-inflammatoire non-stéroïdien.

Douleurs myofasciaux dues aux fibres musculaires contractées

Les douleurs myofasciaux sont causées par des fibres musculaires localement contractées. Celles-ci s’enflent et compriment les vaisseaux sanguins de la musculature. Cela conduit a une diminution de l’irrigation sanguine et à un manque d’oxygène (=hypoxie) qui conduit à une inflammation du tissu. À la suite de la contracture et de l’inflammation locale du tissu le muscle est douloureux. Les anti-inflammatoires peuvent aider, mais le cercle vicieux des douleurs peut seulement être résolu avec la dissolution de la contracture des fibres musculaires

Troubles circulatoires et douleurs autour du point gâchette.

On suppose que les points gâchettes sont provoqués par une sollicitation exagérée de certaines parties du muscle ou d’anciennes blessures musculaires. Les points gâchettes se présentent sous forme de petits nodules (triggers) douloureux à la pression. En raison de la contraction de fibres musculaires isolées et de l’augmentation de volume qui en résulte, les vaisseaux sanguins voisins sont comprimés. L’irrigation sanguine est donc diminuée, ce qui induit localement un manque d’oxygène responsable d’une inflammation des tissus et par conséquent de douleurs. Les points gâchettes douloureux n’apparaissent pas seulement au niveau des membres, ils peuvent aussi s’observer dans d’autres muscles, comme ceux de la région du dos. Ainsi, une mauvaise position assise peut solliciter la musculature dorsale de manière exagérée et, suite à la formation de points gâchettes myofasciaux, provoquer des douleurs au niveau du dos.


Points gâchettes actifs ou passifs

Les points gâchettes myofasciaux peuvent être spontanément douloureux (trigger actifs) ou provoquer des douleurs seulement lors d’une pression (trigger passifs). Un muscle peut comporter quelques petits nodules ou davantage. Ces nodules sont douloureux lorsqu’on appuie dessus. En raison de ces nodules, une partie plus importante du muscle peut se contracter et devenir dur. En raison de la contracture, le muscle concerné est raccourci, moins mobile et évidemment douloureux lors qu’il est étiré. Les points douloureux peuvent être accompagnés de douleurs irradiant vers d’autres régions (on parle alors de douleurs référées). Cela peut avoir une influence sur le traitement car, si celui-ci n’est pas appliqué au bon endroit, il ne sera pas efficace.


Diagnostic et localisation des points gâchettes

Pour le médecin, l’identification des points gâchettes au niveau du dos n’est pas facile, car la musculature dorsale comporte plusieurs couches. Les radiographies permettent d’exclure la présence d’éventuelles lésions de la colonne vertébrale susceptibles d’expliquer les douleurs, mais elles ne permettent pas de mettre en évidence les contractures musculaires. Un point gâchette myofascial peut être mis en évidence par un examen manuel soigneux. La localisation correcte des points gâchettes peut toutefois être rendue difficile par le fait que des douleurs peuvent exister à distance de ceux-ci (douleurs référées). Sans une identification précise des points gâchettes et la reconnaissance d’éventuelles douleurs référées, le traitement ne peut pas être efficace.


Traitement des points gâchettes myofasciaux

Les points gâchettes myofasciaux ne peuvent pas être traités comme une simple contracture musculaire. L’application de chaleur est utile parce qu’elle améliore temporairement l’irrigation sanguine du muscle, mais elle ne permet pas de faire disparaître les points gâchettes. Ceux-ci persistent généralement dans la musculature pendant une longue période. Les douleurs peuvent être en partie contrôlées par les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), appliqués localement ou administrés par voie orale, car ils agissent sur l’inflammation induite par la diminution de l’irrigation sanguine autour des points gâchettes.

Plusieurs possibilités existent aujourd’hui pour traiter les points gâchettes myofasciaux

L’infiltration des points gâchettes myofasciaux avec un anesthésique (en général lidocaïne) est la méthode la plus souvent utilisée par les médecins, mais c’est aussi un traitement invasif et douloureux. En parallèle à ce traitement, la mobilisation et l’étirement régulier des muscles concernés sont importantes. Un entraînement régulier de la musculature atteinte est aussi important que le traitement local.


Autres possibilité de traitement des points gâchettes myofasciaux

La physiothérapie propose plusieurs traitements dont l’efficacité est équivalente, comme par exemple les techniques de Dry Needling, de massage des points gâchettes ou de « Spray&Stretch ». Ces méthodes peuvent être utilisées seules ou en combinaison.


Thérapie manuelle

Lors d’une thérapie manuelle, les points gâchettes douloureux sont méthodiquement recherchés par une palpation soigneuse de la musculature. Ces points gâchettes peuvent être actifs ou passifs. Les déclencheurs actifs sont spontanément douloureux, sans qu’on appuie dessus, alors que les déclencheurs passifs sont douloureux seulement à la pression. Lors du traitement, une pression est exercée sur les points gâchettes ou ceux-ci sont régulièrement comprimés par massage. L’hyperstimulation de ces nodules indurés induit une relaxation réflexe des fibres musculaires. Celles-ci se relâchent et le muscle peut à nouveau être étiré. La thérapie manuelle n’est pas indolore et les points gâchettes peuvent être douloureux après le traitement. La mobilisation et l’étirement (stretching) régulier des muscles concernés font partie du traitement tout comme la manipulation manuelle.

La thérapie manuelle est un des possibles traitements pour la résolution des douleurs myofasciaux. A travers la palpation de la musculature les parties contractés sont localisés. Avec un massage et la pression des nodules contractés, les partie musculaires contractés sont libérés.
La thérapie manuelle est un des possibles traitements pour la résolution des douleurs myofasciaux. A travers la palpation de la musculature les parties contractés sont localisés. Avec un massage et la pression des nodules contractés, les partie musculaires contractés sont libérés.

Avec la thérapie manuelle les points gâchettes dans la musculature peuvent être localisés et ensuite déliés avec des techniques de massage spécifiques. Généralement il faut 1 à 2 massages par semaine jusqu’à la dissolution de la contracture musculaire. Important pour le succès de la thérapie est un thérapeute avec expérience dans ce type de massage et la collaboration du patient, parce que les exercices d’élongation et renforcement musculaire doivent être répétés régulièrement à la maison par le patient. 

Dry Needling

Le Dry Needling s’effectue au moyen de très fines aiguilles. Le principe de ce traitement consiste à piquer ces aiguilles dans les points gâchettes. L’introduction des aiguilles dans les fibres musculaires contractées provoque une hyperstimulation du muscle qui finit par se relâcher. Ainsi, le muscle peut à nouveau être étiré. La mobilisation et l’étirement (stretching) régulier des muscles concernés font partie du traitement par Dry Needling. Cette méthode peut sans autre être combinée avec une thérapie manuelle.

Avec le Dry Needling les fibres musculaires contractés sont piqué avec des aiguilles très fines. Les aiguilles provoquent une réaction dans la musculature, qui conduit à la résolution de la contracture musculaire.
Avec le Dry Needling les fibres musculaires contractés sont piqué avec des aiguilles très fines. Les aiguilles provoquent une réaction dans la musculature, qui conduit à la résolution de la contracture musculaire.

Le Dry Needling est une des techniques pour traiter les points gâchettes myofasciaux. Les points douloureux sont localisés manuellement et ensuite piqués avec des aiguilles très fines. A travers la piqûre mécanique les fibres musculaires contractés se relâchent. Le muscle acquiert de nouveau son extensibilité naturelle. Comme pour la thérapie manuelle il faut prévoir plusieurs séances de traitement.

Technique du Spray&Stretch»

La technique du Spray&Stretch consiste à appliquer plusieurs fois un spray froid sur la région musculaire douloureuse. Le muscle est ensuite étendu passivement par le thérapeute. Ce procédé est répété plusieurs fois. Le spray froid provoque une forte contraction musculaire qui, comme lors de la thérapie manuelle, est suivie d’une relaxation réflexe. Ainsi, l’étirement des muscles auparavant contractés devient possible. 


Thérapie par ondes de choc extracorporelles

Une thérapie assez récente pour le traitement de la musculature contractée est celle des ondes de choc extracorporelles. Les ondes de choc sont des ondes produites mécaniquement dirigées par un pistolet vers le muscle contracté. Elles sont produites mécaniquement à travers l’accélération et le rebondissement du projectile sur la point du pistolet.A travers son heurtement une onde de choc est générée et se propage jusqu’à quelques centimètres de profondeur dans le tissu. Les fibres musculaires contractées sont stimulées par les ondes de choc et se relâchent en peu de temps. Les ondes de choc ont aussi un effet qui stimule la circulation sanguine dans le tissu. 

La thérapie à onde de choc extracorporelle est aussi une possibilité pour traiter les douleurs myofasciaux. A travers l’accélération et l’impact du projectile sur la pointe du pistolet des ondes de choc sont générées qui pénètrent dans le tissu et relaxent la musculature contractée. La circulation sanguine est aussi améliorée avec les onde de choc extracorporelles.

La thérapie par ondes choc extracorporelles est aussi une possibilité pour traiter les points myofasciaux douloureux. Les ondes de  choc sont produites mécaniquement à travers l’accélération et le rebondissement du projectile sur la point du pistolet. Les ondes de choc pénètrent à travers les tissus jusqu’à une profondeur de divers centimètres. Les points myofasciaux douloureux et les contractures musculaires peuvent ainsi être traités. Le traitement par ondes de choc n’est pas, en ligne générale, douloureux.

La mobilisation et le stretching sont des mesures de prévention importantes

Il ne faut pas s’attendre à un succès immédiat des techniques de traitement décrites ci-dessus. Plusieurs séances de traitement sont généralement nécessaires pour obtenir un soulagement durable. Si des points gâchettes myofasciaux sont provoqués par une mauvaise position assise (au bureau), leur traitement doit aussi corriger les mauvaises habitudes posturales si l’on désire obtenir une amélioration durable. Des exercices d’étirement ainsi que l’entraînement de groupes musculaires spécifiques sont important pour prévenir la survenue de points gâchettes myofasciaux. À l’adresse www.imtt.ch vous trouverez plus d’informations et adresses pour un traitement professionnel.